En France Aussi en visite au musée de la résistance de Bondues

Quand Cécile du blog Famille France Trotteuse nous a demandé de vous raconter l'histoire du nom d'une rue, d'un quartier, j'ai immédiatement pensé au Général de Gaulle. Le Général de gaulle est née à Lille, sa maison natale, au 9 rue Princesse, a  été transformée en musée, de nombreux visiteurs y viennent encore chaque année.

Nous avons tous au moins une rue, une avenue ou place qui commémore cet illustre homme dont la vie est lié à l'histoire de notre beau pays dans nos villes.

muséeresistancebonduesgeneraldegaullefrancehistoire
Musée de larésistence Bondues

Comme je n'aime pas la facilité, j'ai préféré vous parler de l'Abbé Bonpain, lui aussi à sa place dans de nombreuses communes des Hauts de France dont il était originaire.  A Halluin, c'est une place qui porte son nom, c'est là ou se trouve l'église St Hilaire dont je vous ai déja parlé lors d'un autre rendez-vous d'En France Aussi.

⟴ L'Abbé Bonpain


L'Abbé Bonpain est avant tout un homme d'église, avant de devenir un résistant populaire. Il est né le 15 octobre 1908 à Dunkerque, il est le 3éme enfant d'une fratrie de 10. A travers l'éducation de sa maman, il apprend à aider les pauvres, et les malades. Ordonné prêtre en 1932, il choisit la pauvreté, d'ailleurs sa 1ere chasuble sera taillée dans la robe de mariée de sa soeur. Il s'occupera des pauvres, en leur fournissant de quoi vivre, ce qui lui vaudra très rapidement l'estime de tous, et l'appelèrent Abbé.

En 1939, il rejoint la résistance et envoie d'importants messages vers la zone libre en utilisant des convois de charbon qui partent de Dunkerque. Novembre 1942, il est arrêté, il refusera de s'enfuir pour protéger des innocents de la mort face aux envahisseurs. Il restera 40 jours à la prison de Loos. En mars 1943, il est condamné à mort. Transféré au Fort de Bondues, il y sera fusillé en même temps que 68 autres résistants.

abbébonpainmuseeresistancebonduesenfranceaussi
Crédit photo wikipédia


⟴ Le musée de la résistance au Fort de Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Fort de Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

Si j'ai décidé de vous parler de l'Abbé Bonpain, c'est parce que cet été, je suis allée visiter le Musée de la Résistance qui se trouve justement dans l'enceinte du Fort de Bondues. La première chose qui m'a frappé en rentrant, ceux sont les portraits des 68 résistants fusillés.

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

J'étais seule dans le musée, au coeur d'un moment de l'histoire de ma région. Tous les objets exposés ont été donnés par d'anciens résistants, ou des proches de la résistance. Régulièrement, via l'audio guide des voix venues d'outre tombe m'accompagnaient dans ma visite.

A travers les couloirs de ce petit musée, j'ai traversé les années douloureuses qui ont marqué la vie des habitants de ma région. De cette période de l'histoire, j'ai en mémoire les souvenirs contés par ma grand-mère paternelle. Quand à ma maman, qui n'était alors qu'une enfant, ceux sont les bruits des bombes qui l'ont marqué à vie.

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

Plus j'avançais dans la ma visite, plus j'étais en prise d'émotions. Ce fût presque une libération de me retrouver à l'extérieur dans la cour du fort.

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

Seule sous une fine pluie, j'ai traversé d'un pas lent cette cours en suivant les pavés glissants dans un silence assez pesant je l'avoue.  Lorsque je suis passée sous le porche, en direction de la cours sacrée, mon coeur s'est serré. J'avais face à moi 68 plaques de marbres symbolisant, ces 68 âmes qui ont combattu l'horreur pour que notre pays reste libre.

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance Bondues

Alors que le moment était assez intense sur le plan émotionnel, j'ai entendu  au loin des cris de joie d'enfants. Il se jouait non loin de là, un replay de ce match qui nous a vu devenir champion du monde pour la second fois. Ces cris m'ont réconforté.

museerisitancebonduesenfranceaussi

J'ai fait le chemin en sens inverse toujours avec un pas aussi lent, comme si je ne voulais pas quitter ce lieu emprunt d'histoire. Je me suis ensuite posée pour visionner un film sur la libération de Lille. Plongée dans le noir, l'histoire défilait sur l'écran géant en noir et blanc. Si tout au long de ma visite, ses évènements semblaient si long dans le temps, ce film m'a fait prendre conscience que finalement, ce temps n'était pas si loin que cela.

museerisitancebonduesenfranceaussi
Musée de la résistance, Avenue du Général de Gaulle Bondues ( face à Castorama)

Informations extraites de leur site internet : https://www.ville-bondues.fr/musee/

Horaires d’ouverture :
De septembre à juin :

  • Le lundi, mercredi, jeudis et vendredi de 14h à 16h30 (visite libre)
  • Le premier et troisième dimanche du mois de 14h30 à 18h (visite guidée à 15h30)
  • ⚠ faites une petite visite sur leur site avant de vous y rendre, il y a parfois des fermetures exceptionnelles
  • Fermé le mardi et les jours fériés
Juillet et août :
  • Le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 18h (visite libre). Fermeture de la billetterie à 17h30
  • Fermé le mardi, le week-end et les jours fériés
Le personnel parle français et anglais.

Tarifs :
  • 6 € audioguide inclus
  • Moins de 12 ans accompagnés de leurs parents : gratuit

Accès :plan d'acces au Musée de la Résistance de Bondues
Le Musée se trouve sur la Route Nationale 17 Lille-Menin, à proximité de la rocade Nord-Ouest, de l’A22 et de l’aérodrome. Il est équipé d’un parking paysager de 130 emplacements (4 réservés aux cars)
Par bus :
  • LIANE 91 Lille-Halluin (arrêts Fort de Bondues ou La Quenouille),
  • Ligne 86 Lille-Comines (arrêts fort de Bondues ou La Quenouille),
  • Ligne 35 Bondues/Wambrechies-Leers (arrêts Centre ou Eglise puis 10 minutes de marche)


Cette visite a été faite dans le cadre d'un partenariat #EnFranceAussi. Merci à la conservatrice du musée qui m'a accueillie, et avec qui j'ai longuement discuté à la fin de ma visite.

Ce musée reçoit 6000 visiteurs par an, dont de nombreux scolaires.  Surtout si vous passez par là, n'hésitez pas à vous y arrêter.


Cet article participe au rendez-vous #EnFranceAussi de Sylvie du blog Le coin des voyageurs, mais aussi du webzine En France Aussi.

 Membre du collectif #BlogueursHdF, j'aime partager sur ma région.




Commentaires

  1. L'émotion doit être grande quand on visite de tels sites historiques, où l'on revit, avec les objets exposés, l'histoire tragique, effroyable, inhumaine, bien qu’imaginée par des hommes plus cruels que des loups. Si cela pouvait servir d'exemple, aux futurs générations. Merci pour cet article émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le travail de mémoire est important effectivement pour les jeunes générations, où bien souvent le mot guerre n'est lié dans leur esprit qu'à un jeu sur console.

      Supprimer
  2. Ce genre de lieu me tord le ventre en général... et dans tes mots je sens la même douleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas l'habitude de rendre dans ce type de musée, je préfère l'art. Pendant quelques jours, il est vrai que çà m'a travaillé

      Supprimer
  3. très émouvant ce genre de visite
    de voir le portrait de ces fusillés ... et tout ce que les familles ont confié au musé

    RépondreSupprimer
  4. Une visite très intéressante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, et indispensable mais il faut avoir le coeur bien accroché

      Supprimer
  5. Très émouvant j'ai toujours du mal a visiter ses lieux pourtant très important pour ne pas oublier merci de nous le faire découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue spontannément je ne vais pas vers ses lieux charger d'histoire, je suis beaucoup trop sensible.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Oui, je pense que peu de personnes en resortent sans avoir le Coeur serré

      Supprimer
  7. Lorsque je visite ce genre de lieux je suis comme toi, chamboulée par ce que je vois, ce que j'imagine surtout. Te lire m'a beaucoup émue. J'irai visiter ce musée dès que j'en aurai l'occasion. Merci Chacha.

    RépondreSupprimer
  8. C'est le genre de musée que j'aurai aimé faire. Je ne sais pas pourquoi, je suis obnubilée par la 2nd guerre mondiale.
    Peut être que le fait que l'un de mes arrières grand père était un maquisard y est pour beaucoup...
    Merci pour cette visite.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Vous avez aimé au cours des 7 derniers jours

Top lecture sur le blog