Paris sera toujours Paris, Paris ville lumière et de fête

Il était fois une petite fille (en l’occurence moi) qui chaque 1er janvier, s’installait devant sa grosse télévision à tube cathodique pour regarder les feux d'artifices qui avaient eu lieu dans le monde. C’est avec pleins d’étoiles dans les yeux qu’elle s’endormait paisiblement avec son doudou.

Vers les années 80, alors qu’elle était confortablement avachie dans son fauteuil avec sa Filouske (c’est le nom de mon doudou, j’en parle au présent parce qu’elle existe encore, elle se trouve dans ma table chevet)  à admirer le feu d’artifice de la Tour Eiffel, la petite Charlotte se fît la promesse de voir un jour ce sublime spectacle en vrai.

parisreveillonfrancetoureiffel


Il m’aura fallu attendre un peu plus de 30 ans pour enfin réaliser cette promesse.

C’est un peu le hasard qui nous a conduit à choisir Paris comme destination pour cette fin d’année 2018. Mi-novembre, j’ai vu passer une publicité du groupe Accor. Pour 2 nuits réservées dans un de leurs hôtels, ils offraient une 3ème nuit. Sachant qu’Ado2.0 serait à cette période de l’année à Vincennes chez Jolybrother, il nous fallait juste la rejoindre et à nous la capitale !

La maman que je suis était ravie d'avoir son ado et son chéri rien que pour elle pendant 3 jours. Ado2.0 va avoir 18 ans le 1er juillet prochain. Je sens qu’elle s'émancipe de plus en plus. La combo : lycée, copains, et petit copain font que Heito et moi ne sommes plus en pôle position de ses priorités. Même si elle nous aime toujours autant, elle a d’autres buts. Bien dans son corps, et dans sa tête, elle devient une jolie jeune fille … avec un sacré caractère anec la ferme intention d’atteindre ses objectifs (du moins ceux qu’elle s’est fixée à ce jour)

Paris ville lumière

Pour ces 3  jours à Paris, nous n’avions rien prévu.

Enfin Heito et moi, car en échange de sa présence la miss avait carte blanche pour organiser nos journées. De toute évidence, je pouvais dire adieu à toute visite culturelle. C’est donc après avoir arpenté 4 heures le centre commercial les 4 temps à La Défense, qu’elle ait essayé des dizaines de rouges à lèvres, de fards à paupières et autres artifices, enfilé tout autant de paires de baskets équivalent au prix de 4 billets Ryanair, j’ai fini aussi par laisser un rein à l’horodateur pour que nous quittions vite ce temple de la consommation.

Nous n'avons pu apprécier l’air “vivifiant” parisien qu’en toute fin de journée.

parisreveillonfrancetoureiffelplacevendome

Nous sommes arrivés au coeur de la ville lumière au moment où tout bascule. Ce moment où la lumière du jour disparaît pour laisser place à la noirceur de la nuit. C’est alors que l’on remarque toutes ces magnifiques guirlandes suspendues dans les rues, les façades qui révèlent leurs secrets par de subtils jeux d’éclairage. La place Vendôme a elle seule est un vrai diamant qui brille de milles feux.

Nous nous sommes longuement baladés en fonction de nos envies. On était bien, heureux de profiter de l’instant tout simplement.

parisreveillonfrancetoureiffelplacevendomeladurer

parisreveillonfrancetoureiffelplacevendome

parisreveillonfrancetoureiffelplacevendome

parisreveillonfrancelemaraisgrandroue

parisplacevendomereveillonfrance

parisreveillonplacevendome

placevendomeparisreveillon

placevendomereveillon

placevendomereveillonparis

parisreveillonplacevendome

placevendomereveillonnuitlouisvuitton


Paris tout en couleurs

Pour ce dernier jour de l’année, nous avions trainé du côté du Centre Pompidou puis du Marais. Une journée sous le signe des couleurs de l’arc en ciel, histoire de nous mettre dans l’ambiance pour ce feu d’artifice qui allait nous donner le GO pour attaquer 2019 dans la joie et de la bonne humeur.

Tout naturellement, nos pas nous ont entraîné vers Notre Dame de Paris, puis les quais de Seine. Il y avait du monde, beaucoup de monde, on entendait parler toutes les langues, une sorte de voyage tout en un.

parisreveillonfrancelemarais

parisreveillonfrancetoureiffelplacevendomelemarais

parisreveillonfrancetoureiffelmusiclemarais


parishoteldevilleréveillonfrancei

parishoteldevillefrancereveillon

parishoteldevillequaisdeseine

En bon touristes que nous sommes, j’ai eu un peu de mal à nous localiser précisément , et c’est après avoir joué un peu à cache cache que Solène (la blogueuse la plus choupinou du monde) est enfin arrivée à nous localiser. A ceux qui disent que les réseaux sociaux c’est nul, je répondrai simplement que bien maîtrisé ils permettent de faire belles rencontres. C’est via ce canal que j’ai fait la connaissance de mistinguette. Nous nous  sommes rencontrées pour la 1er fois à Lille, puis revues à Lens, pour finir à Paris à terminer une conversation commencé sur twitter. Après ces retrouvailles improvisées, nous avons chacune repris le cours de nos vies respectives.

Je n’aime pas la soirée du 31 décembre, c’est donc  en toute simplicité et dans la chaleur d’une pizzeria, sous le bruit assourdissant de CStar qui passait les chansons qui ont caracolé dans les TOP des playlists en 2018, que ma tribu a passé notre dernière soirée. Je crois bien que c’est le meilleur réveillon que j’ai passé de toute ma vie.

Pendant ce temps là, Paris se préparait à passer le cap du nouvel an.

Sur les conseils de Sabrina, nous avons pris la direction du Pont Neuf. Loin de la foule mais avec une vue exceptionnelle sur l’un des symboles les plus connus à travers le monde de notre pays. Je vous le donne en mille : La Tour Eiffel.






Internet regorge d’infos sur notre dame de fer, je vais donc éviter de vous perdre en route en vous parlant d’elle.

Elle ne m’avait pas menti Sabrina, nous étions vraiment au bon endroit, pile poil en face. En attendant l’heure fatidique, j’ai réglé mon appareil photo, nous avons eu largement le temps de sympathiser avec 2 californiennes venus se les geler pour voir le spectacle, et pendant ce temps là, nos voisins italiens trinquaient au champagne tout en discutant via skype avec leurs amis restaient au pays.

Nous étions nombreux à attendre, quand tout à coup la foule se mit à faire le décompte à haute voix ....5…4...3...2...1… et c'est au bruit des bouchons des bouteilles de champagne que les Bonnes Années fusèrent de partout. La Tour Eiffel tel un lingot d’or se mit à briller, le moment était intense. Les sirènes des bateaux mouches résonnèrent, tout le monde criait. J’entendais bien les pétards des feux d’artifice mais je ne voyais rien, après quelques secondes d’étonnement, j’ai enfin compris que nous n’étions pas du tout au bon endroit. Sur notre droite au-dessus des arbres, il y avait un gros nuage de fumée quelques lumières mais rien de plus. Ado2.0 a donc piqué un sprint partir à l’autre bout du pont, ce qui au final ne servit à rien.

D’un état d’excitation, nous sommes passés à la déception, puis au fou rire tout çà en une fraction de seconde.
toureiffeilparisreveimlon


Nous somme en 2019, et je n’ai toujours pas vu un feu d’artifice à la Tour Eiffel. Mais j’ai vu Paris en fête . Toutes les personnes que l’on a croisé avaient le sourire, nous avons même joué quelques minutes avec des parfaits inconnus à nous lancer un ballon pailleté pendant que des parisiens nous interpellaient depuis leur balcon, la joie était sur tous les visages.

Nous avons repris notre RER vers notre hôtel, avant de plonger dans les bras de morphée le sourire aux lèvres.

Avant cela, nous avons vu à la télé le magnifique feu d’artifice qui a eu lieu …. à l’Arc de Triomphe. C’était lui la star de cette soirée. Ils étaient nombreux (très nombreux) sur les Champs Elysées à fêter l’arrivée de la nouvelle année, tellement nombreux que nous aurions  probablement été au bout de la célèbre avenue et nous n’aurions pas pu profiter pleinement du spectacle.


Champselyseesparisreveillon

Champselyseesparisreveillon

Je n’ai donc aucun regret. Ces 3 jours m’ont réservé de belles surprises, des moments qu’on n’oublie pas. Nous avons fait et refait le monde, nous nous sommes projetés dans l’avenir, souvenu du passé récent et lointain aussi. Nous n’avons pas fait de bilan parce que c’est pas notre truc, on a simplement fait de beaux projets.

Un week-end à Paris quelques infos utiles

Où dormir ?
Cette fois, nous avons séjourné 3 nuits à l’Ibis Style Créteil, qui en faite se trouve à Saint Maur des Fossés.
Nous avons profité d’une offre 2+1 du groupe Accor, notre budget hôtel nous est revenu à 230€ pour 3 nuits (chambre et petit déjeuner inclus) pour 3.
A noter : nous n’avons pas eu à régler de taxe de séjour, ni le parking.
Pour info le parking est sécurisé et  gratuit, sans réservation.
L’Ibis Style Créteil est à 10 minutes à pied de la station du RER A. Il vous  mènera à Châtelet Les Halles en 15/20 minutes .
ibiscretilstmaurdesfosses


Où manger ?
Ado2.0 étant au commande, nous avons aligné les McDo, les King Burger, et autres chaînes.

Comment se bouger à Paris ?
Nous avons utilisé notre voiture, et niveau circulation cela n’était pas trop compliqué. Par contre, niveau parking il vaut mieux avoir gagner au loto.
A Vincennes, il nous en a coûté 2€40 pour 1 heure de parking.
Le parking de Paris La Défense du centre commercial Les 4 Temps nous a coûté 9€50 pour un peu plus de 4 heures ( En vrai, il nous aurait coûté 15€50. Nous avons pu bénéficier de 2H de parking offert  pour 40€ d’achats dans le centre commercial)
Nous avons donc opté le dernier jour pour se bouger avec les transports en commun. Il vous en coûtera 2€80/personne pour un trajet en RER A. Dans la case bon plan, il est bon de noter que les transports en commun étaient gratuits à compter de 17H le 31 décembre, jusqu’à midi le 1er janvier.

Paris est-il sure ?
Je ne sais pas vous mentir mais il m’arrive régulièrement d’être sur mes gardes quand il y a beaucoup de monde. Sur le Pont Neuf pendant quelques secondes, j’ai fait un scan du lieu, comment nous échapper au cas où. Ce n’est pas de la psychose, mais depuis le 11 septembre 2001 peu importe où je suis, dès qu’il y a un événement avec de la foule j’ai besoin d’être proche d’une sortie ou d’un accés me permettant de m’enfuir, de sortir rapidement.
Nous avons croisé beaucoup de policiers, de CRS, de militaires dans les rues, dans le métro ou encore dans les centres commerciaux le soir du 31 décembre. Si leur présence était avant tout préventive, et rassurer la population cela a eu l’effet inverse en ce qui me concerne en me rappelant encore plus qu’il pouvait se passer quelque chose.
Mais ce qui m’a le plus gêner, ceux sont les prédateurs qui ne sont pas gênés pour approcher ado2.0 à plusieurs reprises et à l’aborder malgré notre présence. C’est dingue cette façon d’aborder les jeunes femmes.

Paris sera toujours Paris. Je suis contente d’y aller, mais je suis toute aussi contente de rentrer à Halluin, On se revoit en novembre prochain, et d’ici là qui sait..







Commentaires

  1. J'ai adoré ton récit, touchant et drôle à la fois et dans une ville que j'aime beaucoup, le soir où tout semble possible! Je t'imaginais bien sur le pont à attendre les 12 coups de minuit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annabelle, nous y retournerons un 14 juillet, et cette fois je vais verifier avant que le feu d'artifice à bien lieu à la Tour Eiffel. Ce n'est que partie remise

      Supprimer
  2. Comme Annabelle, j'ai trouvé ton récit émouvant et drôle. Mais quelle lose le feu d'artifice ... t'as engueulé Sabrina ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonne année Charlotte ! Tu sais, que j'étais à Paris aussi ce soir là et en allant à ma soirée j'étais en taxi avec des étrangers (je suis tellement d'accord, ils étaient très nombreux à Paris ce soir là) et je leur ai dit qu'il y aurait certainement un feu d'artifice à la tour eiffel ... bon je leur ai bien dit que je n'en étais pas sure, qu'il fallait vérifier... et bien j'espère qu'ils ont vérifié ahah ! En tout cas, quelques jours en famille et une soirée en petit comité je crois que c'est l'idéal :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Vous avez aimé au cours des 7 derniers jours

Top lecture sur le blog