Parc en fête du côté du musée Louvre Lens

L'été sera peut être chaud à Saint Malo, mais l'été sera culturel et bucolique à Lens.

Alors que l'été 2020 pointait doucement son nez, nous sommes allées pour notre première sortie culturelle post confinement au Louvre Lens voir l'exposition Soleils Noirs. C'était l'occasion de revoir Lens, de s'aérer et de sortir enfin de notre périmètre imposé.

louvreslensbase1119loosengohelle


Il faut 45 minutes depuis Halluin pour rejoindre Lens via l'autoroute A1. Tous à nos blablas pour passer le temps (j'étais en mode pilotage automatique.), j'ai suivi machinalement les instructions du GPS, puis les panneaux qui indiquaient le parking P1 Musée Louvre Lens. Pas du tout concentré, nous avons fini par arriver aux pieds des (immenses) terrils jumeaux de la base 11/19 de Loos en Gohelle. Ensuite, nous nous sommes perdus (un peu) dans les rues de  Lens, pour enfin arriver sur un immense parking presque au milieu de nul part.

Cela m'a perturbé un temps, d'habitude nous arrivons par le centre ville via le stade Bollaert. Mais là, je n'arrivais pas à nous situer par rapport au musée. Les panneaux de direction présents ont semé le doute dans mon esprit. A droite, à gauche, je ne savais plus.
 
Mais où étions-nous ? 

Une dame qui promenait son chien nous a conseillé de suivre le chemin tout simplement, sachant que tous les chemins mènent au musée, je me suis dit que c'était une idée comme une autre. Nous sommes donc partis à l'aventure en suivant ce chemin bordé d'immenses arbres. (oui j'ai tendance à vite tout transformer en aventure 😉),




Pendant notre exploration, nous étions accompagnés d'une douce mélodie composée par le chant des oiseaux, et le vent dans le feuillage d'arbres qui semblaient s'étirer vers l'infini. J'aurai pu marcher pendant des heures tellement cette balade était des plus agréable. Plus on avançait plus nous étions détendus, apaisés. 

Parc en fête


Chemin faisant, je me suis laissée envahir de plus en plus par la quiétude du parc. Personne aux alentours, une impression d'être seuls au monde, en total harmonie avec la nature, j'étais bien...nous étions biens, est ce que je vivais un instant de bonheur ? 

La réponse est oui !

Nous sommes finalement arrivés au bord d'un bassin bordé lui aussi d'une belle végétation, un lieu qui m'a immédiatement conquise.  Vous savez ce moment où vous ne savez pas pourquoi, ni comment, vous avez un tout à coup un véritable coup de cœur pour un lieu. Et bien c'est ce que j'étais en train de vivre.

C'est fou, moi qui ai toujours vécu en ville, j'ai besoin de son énergie. Nous sommes des urbains, mais plus j'avance dans ma vie plus j'ai besoin de me retrouver régulièrement dans des lieux calmes en contact avec la nature. Laisser mon regard plonger au cœur d'une fleur, ou encore laisser mon esprit s'évader en observant une abeille.

parcfetelouvrelenshaitsdefrance

Ce jour là, mon esprit s'est laissé captiver par une installation présente au centre du bassin. Elle s’intégrait tellement bien dans le paysage que cette oeuvre très aérienne a su saisir mon âme et lui a permis de s'évader encore plus. Si un Claude Monet des temps modernes pouvait passer par ici avec ses pinceaux, il ferait de ce lieu un nouveau jardin de Giverny.

Cette création envoûtante de Ludivine Dumont et Didier Ferment s'appelle : "notes bleus". 

Comme dit Heito, j'ai été maraboutée. L'eau et le vent sont les chefs d'orchestre d'une mélodie silencieuse qui nous font voyager vers des contrées imaginaires

En amoureux, ou seule, nous étions plusieurs à contempler cette oeuvre contemporaine avec des étoiles à la place des yeux.


notesbleuslouvreslensparcenfete


Nous étions (très) nombreux ce jour là dans le parc, et pourtant tout était calme et reposant. Certains admirer les fleurs, d'autres se reposaient dans l'herbe et profitaient du soleil. Les enfants étaient attentifs aux explications des grands. Curieusement ils ne jouaient pas au ballon, leur curiosité avait faim de savoir, de comprendre et c'était beau à voir.

Petite aparté entre la rédaction de ce billet et sa publication, j'ai discuté avec un papa qui est allé à Lens avec son fils en bas âge. Il me faisait remarquer que dans le parc il n'y avait pas de jeux dans le parc adapté pour eux. Comme je ne suis plus concernée par les petits enfants cela n'avait pas interpellé. Mais je peux comprendre que certains parents aient envie de se poser, et laisser leur enfant jouer tout simplement. Maintenant à voir comment cela peut s'intégrer 

Nous sommes ensuite allés voir l'exposition Soleils Noirs. Nous aurions pu profiter davantage du magnifique soleil (jaune celui là) et de la nature environnante, mais nous étions venus à la base pour voir cette exposition dont tout le monde parle en ce moment.

Entre le jour à la nuit

Mettre le noir en lumière en voilà une belle idée !

Mais "Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir" disait Johnny, alors que pouvez-bien nous réserver cette exposition ? D'autant que le soleil, lui inspire la joie, les jours heureux et l'été. 

Avions-nous rendez-vous avec une nouvelle interprétation du Yin & Yang sans le savoir ? 

Je suis partie du principe que "SOLEILS NOIRS" ne pouvait qu'évoquer une forme d'équilibre entre le jour et la nuit avec une secrète envie de me tromper, et une terrible envie d'avoir raison quand même.

soleilsnoirslenslouvre

Après avoir mis notre masque, nous être désinfecté les mains, avoir fait la queue en respectant la distanciation, en attendant que quelqu'un quitte l'exposition (au passage merci à l'agent de sécurité qui a géré tout cela avec calme et avec le sourire) et nous avons enfin pu plonger dans le noir.

Parce que c'était exactement cela, nous avons littéralement plongé dans le noir. La visite se fait à la lumière du jour, il n'y a aucun éclairage artificiel. Nous étions en  fin de journée, et nous étions à la limite de la peine ombre. Nous avons pu admirer le noir sous différentes formes et interprétations. Au pays des gueules noires, le noir y prend tout son sens. L'art sous toutes ses formes le sublimant a travers les siècles, et les continents mais aussi les religions. 

Le noir est bien plus qu'une "couleur", il s'oppose au blanc, il ne reflète que partiellement la lumière. Le noir est il vraiment obscur ou tout simplement mystérieux ? Au fil des différentes approches, le noir se fera gris puis contemporain et intemporel pour être mis finalement en lumière sur un fond blanc.


louvrelenssoleilsnoirs

soleilsnoirslouvrelens

Explore sans fin

Après la visite, c'est un soleil brûlant qui nous attendait dehors. Tout naturellement, nous avons cherché un peu de fraîcheur en longeant à nouveau le bassin. Cette fois, ceux sont des ruches qui ont attiré mon regard. Le temps de prendre quelques photos, et voilà que j'avais perdu Heito.

Je décide alors de partir à l'aventure (encore !)  en suivant un chemin tracé dans les herbes, puis un autre, et encore un autre ... au lieu d'avancer, je revenais sur mes pas, et tout çà pour mon plus grand plaisir.  J'en perdais carrément mon sens légendaire de l'orientation, mais cela m'était égal. Au hasard de mes avancées, j'ai croisé de jolies fleurs, où encore une oeuvre d'art posée là, puis encore des fleurs, puis un autre chemin. Chemin faisant, j'ai réussi par trouver une allée, puis un panneau et j'étais enfin sur la bonne voie pour retrouver mon cher et tendre qui m'attendait (sagement) à côté de la voiture à l'ombre d'un arbre.

Il était temps de reprendre la voiture et de filer vers le Nord retrouver notre quotidien. Cette après-midi dans le parc du Louvre Lens a été magique, en plus de la visite de l'exposition temporaire. Le temps d'une après-midi, enfin de quelques heures, nous avons pu nous évader, recharger nos batteries pour mieux appréhender la réalité.

parcenfetelouvrelens
parcenfetelouvrelens
 
parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens



parcenfetelouvrelensparcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens

 
parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens


parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelens


parcenfetelouvrelens

parcenfetelouvrelenshautsdefrance

 Informations pratiques :


Prévention COVID-19 :
Le port du masque est obligatoire pour tout le monde à partir de 11 ans dans l'enceinte du musée.
La visite se fait par maximum par groupe de 5 personnes.
Il convient bien entendu d'observer la distance physique entre les personnes.

Musée du Louvre-Lens

99 rue Paul Bert 62300 Lens
  • Le musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 18h
  • Fermeture des caisses à 17h15
  • Le parc est ouvert tous les jours, y compris le mardi, de 7h à 21h
  • La galerie du temps, et le pavillon de verre sont en accès gratuit.

Soleils Noirs

exposition temporaire  jusqu'au 25 janvier 2021
Retrouvez plus d'informations sur le site

Tarif  : 
  • plein : 10€ 
  • 18 – 25 ans : 5€ 
  • – 18 ans : gratuit

Parc en fête

 #ParcEnFete20  C'est tout un programme que vous propose la team du parc du Louvre Lens. C'est le moment pour reprendre contact avec la nature, méditer, observer, apprendre. Tout au long de l'été chaque week-end auront lieu des activités ludiques, mais aussi pour prendre soin de son bien être avec des activités comme du yoga, seul ou avec les enfants, faire de la méditation, du slow art aussi (çà existe oui !), ou encore de la sophrologie. 

L'été c'est le moment de se retrouver en famille, de partager de beaux moments ensemble avec les petits, mais aussi les adolescents (bon courage..non je plaisante). Même le gang des tricoteuses de Roubaix sera présente en juillet (#spoiler)

Télécharger le programme des activités en un clic et ne rater rien de la saison estivale 2020


Ce billet fait l'objet d'aucun partenariat, c'est bien un véritable coup de cœur qui m'a poussé à vous partager cette activité.




 
louvrelenshautdefranceetelouvrelensparcenfeteete 

Commentaires

Vous avez aimé au cours des 7 derniers jours

Top lecture sur le blog