Mon carnet de voyage à Charleroi

J'aime bien avant de vous parler d'une destination que j'ai eu l’occasion de découvrir vous partager mes coups de cœur.

Ici c'est un peu particulier, c'est un citytrip dans une ville à la réputation peu flatteuse. 

Mon 1er conseil avant votre départ n'en parlait pas à des Flamands. Chose que j'ai malheureusement faite la veille de notre départ. Moi, qui étais super enthousiaste, je l'étais un peu moins après notre conversation.

Suite à cela, je suis allée me perdre sur internet à la recherche d'informations sur notre hôtel. 

Après quelques clics, je n'avais franchement plus envie d'y aller. Mais plus du tout !

Il m'arrive régulièrement de dire à ma fille qu'il ne faut pas se fier aux avis des autres, et se faire son propre avis. Ce principe s'applique dans de nombreux domaines de la vie, et encore plus en matière de voyages.

Nous sommes d'accord que le meilleur moyen de savoir si cette ville est vraiment si moche, et si terrible, c'était d'y aller et de constater par nous même si ce qu'on raconte est vrai.

Dans les faits, étant attendu par Emilie du blog Emilie en Wallonie pour un tournage pour VivreIci.be le dimanche, je n'avais que d'autre choix que d'y aller.

Et voilà, comment un vendredi soir de fin août, je me suis retrouvée à partir en week-end à Charleroi avec Heito avec je l'avoue un peu des pieds de plomb.

De Charleroi, je connais avant tout que son aéroport, sa réputation de ville la plus laide du monde (carrément), et son street-art. L'un étant supposé contre balancer l'autre.


Charleroi en photos 


Et pour être toute à fait honnête avec vous, tout au long de ce week-end j'ai eu mon lot de surprises.

De bien belles surprises ponctuées de très belles rencontres, certaines sous le soleil, d'autres sous la pluie. Mais dans les 2 cas, elles m'ont mis le sourire.

Ces 2 jours ont été géniales. Toutefois, je me demande si sans ces rencontres, j'aurai eu le même ressenti. Je pense que Charleroi ne se laisse pas apprivoiser seule.

Mais avant de vous en parler plus en détail dans un prochain billet , voici une mise en bouche (rhooo la déformation professionnelle) avec une balade en photos qui pour moi résume bien le caractère de Charleroi.



charleroistreetartresafariurbain

Il vaut mieux être à Charleroi avec l'être 

qu'on aime 

qu'à Venise avec celui qui vous ennuie.

Françoise Dorin 

charleroistreetartresafariurbain

charleroistreetartresafariurbain

charleroistreetartresafariurbain

charleroistreetartresafariurbain


charleroistreetartresafariurbain


J'ai soupé en humant l'odeur des soupiraux d'où s'exhalaient les fumets des viandes et des volailles rôties des bonnes cuisines bourgeoises de Charleroi.

 

Correspondance, 8 octobre 1870 

 Arthur Rimbaud


charleroistreetartresafariurbain


charleroistreetartresafariurbain



La vie est un mystère qu'il faut vivre,

 et non un problème à résoudre.

 Gandhi 

charleroistreetartresafariurbain

charleroistreetartresafariurbain

charleroistreetartresafariurbain

charleroistreetartsafariurbainurbex


Je suis certaine que vous attendiez à beaucoup de photos de street art, et bien figurez vous que ce n'est pas ce qui m'a marqué le plus. 

Promis je vous en dis plus très bientôt dans un billet plus développé.

Ce week-end a été organisé en partenariat avec Wallonie Tourisme, 

Merci à eux pour la super organisation et à Emilie pour la carte postale pendant le confinement, carte postale qui est à l'origine de tout de formidable séjour.

Les émotions et les avis ci-dessus représentent mon ressenti.

N'oubliez pas si vous aimez cet article de la commenter, et/ou de le partager.

charleroiphotowallonie


Commentaires

Vous avez aimé au cours des 7 derniers jours

Top lecture sur le blog