Un week-end à Lens entre passé et avenir

Si Enrico et Pierre ont chanté des choses gentilles sur le gens du Nord, il est important avant que vous lisiez ce billet de remettre un peu les choses à leur place.

Lille est dans le Nord.
Lens dans le Pas de Calais.
Les 2 se trouvent dans les Hauts de France.

Nous sommes des cousins éloignés d'une cinquantaine de kilomètres, fiers d'appartenir à la même famille.

Pendant que mes copines de #EnTripALille rentraient tranquillement chez elles, j'échangeais de mon côté avec Florence de l'Office de Tourisme de Lens Liévin. Voilà que Flo me proposait d'organiser un #EnFranceALens  sur le thème de l'Amour. Ma première réaction (après avoir sauté au plafond de joie à l'idée de recevoir à nouveau la tribu #EnFranceAussi) fût quand même de me demander en quoi Lens était suffisamment glamour pour organiser un blogtrip.

Mais qu'est ce que je connais finalement de Lens, si ce n'est que de passer par là pour aller à Loison sous Lens, c'est un sacré détour (dixit mon papa), mais à part cela ? 

Flo était tellement convaincante,  pourquoi rester sur des a priori. Rendez-vous était donc pris pour le 1er week-end d 'octobre avec la tribu de blogueuses de #EnFranceAussi accompagnées pour celles qui le souhaitaient de leur conjoint (thème de l'Amour oblige !)


Il y a eu celles qui ont dit oui de suite, celle qui m'a fait du chantage à "Je viens si tu viens me chercher à l'aéroport", celles qui ceux sont lancées dans l'aventure à la dernière minute, et les régionaux qui étaient ravis de se joindre aux autres. Au final, nous étions 13, un chiffre qui porte bonheur. En couple, ou en mode célibataire, nous allions découvrir Lens ensemble.

Bien entendu, dans mon entourage privé et professionnel j'ai eu droit à bien des commentaires à l'annonce de mon citrytrip Lensois.

"A Lens ? Mais y a rien à voir.
"Le Louvre, y a que çà à voir à Lens.
"Lens, j'aime bien y aller avec maman faire du shopping, les gens sont sympas.
"2 jours à Lens, mais tu vas t'ennuyer.
"Tu vas voir un match ? L'ambiance est génial.

De Lens, je gardais des souvenirs bien sombres assise sagement à l'arrière de la Renault 10 de mes parents d'où j'observais par la vitre des montagnes noires, dont je rêvais de dévaler les pentes avec une luge (j'en rêve encore ceci dit), des façades tristes, la grisaille et la pluie (à ma décharge j'y allais le 11 novembre de chaque année, ce qui n'est pas la meilleure période de l'année pour avoir du soleil vous en conviendrez).

Puis il y a eu cette visite  au Centre Historique Minier de Lewaerde, j'y ai vu une très belle exposition : CARNETS DU NORD, avec de très jolies photos sur la vie de nos jours au coeur du bassin minier. Et là, j'ai vu de la couleur, de la joie, et je me suis rappelée tous ces bons moments autour de la table de chez Jacques et Jocelyne.

lenslouvrelensmemorial1418lewaerdemine


Et là Enrico, il a tout bon !

Les gens du Nord
Ont dans leurs yeux le bleu 
Qui manque à leur décor
Les gens du Nord
Ont dans le cœur le soleil 
Qu'ils n'ont pas dehors
Les gens du Nord
Ouvrent toujours leurs portes 
A ceux qui ont souffert
Les gens du Nord
N'oublient pas qu'ils 
Ont vécu des années d'enfer
Si leurs maisons sont alignées
C'est par souci d'égalité
Et les péniches
Pauvres ou riches
Portent le fruit de leurs efforts

Paroliers : Jean Claudric / Jacques D

Paroles de Les Gens du Nord © Warner Chappell Music France
emarny / Enrico Macias

lenslouvrelenshautdefrance
Eglise St Léger Lens depuis le Louvre Lens

Des racines et des ailes


lenslouvrelenshautdefrancelaloco

Après avoir passé 2 heures dans la circulation, fait 2 tours de manège à Lesquin pour récupérer Solène, nous sommes enfin arrivés à Lens, plus exactement à La Loco. The resto frites, le point de ralliement de la jeunesse lensoise, des fans de foot, et des autres, en l'occurrence une tribu de blogueuses qui avaient soif de se retrouver et papoter. Nous avons plongé directement dans l'ambiance ch'ti, celle où tout le monde se connaît, et même si on ne se connait pas on se trouvera bien un point commun d'ici la fin de la soirée. On picore dans les assiettes des unes des autres, une bouchée de carbonade flamande par ici, un bout de fricadelle par là, quelques frites mayo, du welsh, puis on rince le tout avec un irish coffee parfaitement réalisé.  Cette soirée aurait pu durer une éternité tellement nous y étions bien à La Loco, c'est la vue du programme qui nous attendait le lendemain qui nous a motivé à rejoindre nos lits.

Au cours de la soirée, je me suis échappée un petit instant pour observer cette jeunesse. Si ailleurs, on s'efforce d'effacer cet accent qui nous colle, ici certains phrasés restent les mêmes de génération en génération. Cela m'a fait un bien fou de les entendre parler. Ici on arrive à La loco, on file son portable à charger, et on s'installe au comptoir ou en terrasse avec les copains. Y a que des blogueuses de passage qui prennent leur fricadelle en photo comme un trophée.

Finalement, il ne nous faudra que quelques pas pour rejoindre notre nid douillet dans un très beau gîte décoré avec goût. Nous disposons chacune de chambre spacieuse avec des équipements différents (du coup vous allez être obligé de lire tous les billets sur ce blogtrip pour connaître les différents types de chambres, en ce qui concerne la mienne, on se retrouve à la fin du billet pour plus de détails)


lenslouvrelenshautdefrancearbregite

Après une bonne nuit, et un super petit déjeuné avec un personnel aux petits soins pour satisfaire le moindre de nos désirs, nous étions d'attaque pour voir comment le phoenix s'était relevé de ses cendres.


lenslouvrelenshautdefrancearbre

 

Le Louvre Lens, de la galerie du temps à l'Expo Amour 


Dans un premier temps, nous avons pris la direction du Louvre Lens. Ce qui est chouette c'est que tout est central. La gare est à 3 pas du centre-ville, en 1 pas de la navette gratuite qui vous emmène au Louvre, à 2 du gîte. Voilà une super destination pour la #TeamSansVoiture, ou pour ceux qui veulent oublier le temps d'un week-end leur précieux engin.

Le Louvre Lens c'est avant toute une aventure humaine, une belle histoire qui a permis à une région qui a souffert de difficultés sociales de repartir de plus belle, en développant une attractivité culturelle. Ils y ont tous cru, les politiques bien entendu, mais aussi les 8000 Lensois qui ont signé le livre d'or laissé en mairie pour soutenir la candidature de leur ville en 2003. Le Louvre Lens c'est le projet de toute une ville, la même qui est unie derrière son équipe de foot et qui chante avec passion "Les Corons" de Pierre Bachelet à chaque match.

A l'impossible nul n'est tenu, mais qui n'essaie rien n'a rien.

Depuis 2012, année de son inauguration,  plus de 2 millions de visiteurs sont venus au Louvre Lens, qui aurait imaginé au moment de sa fermeture que l'ancien carreau de fosse des puits 9 et 9 bis serait aussi fréquenté.

Aujourd'hui, c'est à mon tour.

Il est là posé tel un vaisseau composé de verre et de métal. Le paysage se reflète sur ses parois, la légère brume qui l'enveloppait lui donnait un petit côté mystérieux. Le stade Bollaert non loin de là, le surveille du coin de l'oeil, tandis que les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle lui rappellent qu'ils étaient là bien avant lui. Ici l'humilité reste de mise.

museelouvrelenshautsdefrance
Crédit Photo : Escapades Amoureuses
Une fois à l'intérieur, je me suis laissée surprendre par l'espace, et la luminosité. Comme si les architectes avaient voulu faire un pied de nez à l'obscurité de la  mine. Tout est transparence,  on ne cache rien, on nous ouvre les portes des coulisses du musée. De la galerie du temps qui vous happe, et qui vous fait voyager à travers les âges,  à l'exposition Amour qui vous transporte vers les différentes facettes des relations amoureuses, cette visite fût beaucoup trop courte à mon goût mais au combien intéressante.


lenslouvrelenshautdefrance

lenslouvrelenshautdefrancegaleriedutemps

lenslouvrelenshautdefranceexpoamour

Le Louvre Lens est une belle entrée en matière pour ceux qui aiment l'architecture, et l'histoire. Théâtre malgré elle de terribles évènements au cours des 2 grandes guerres Lens s'est toujours relevé. Si la reconstruction du pays passait par la fourniture de charbon. Les Lensois, et les habitants de toute la région ont levé leurs manches, et sont descendus à la mine pour fournir ce dont la France avait besoin pour se relever elle aussi.

lenslouvrelenshautdefranceartdeco

lenslouvrelenshautdefranceartdeco

lenslouvrelenshautdefranceartdecocité

Construite autour de la mine, les cités minières sont elles aussi inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO.  Du Louvre Lens au centre-ville, la visite MINE D'ART DECO nous a interpellé,  sur les petits détails que l'on trouve sur les façades, ou sur l'intérieur de la la gare, mais aussi sur l'organisation de la vie au sein de la cité. Une visite surprenante chargée d'histoire là aussi, et à laquelle je ne m'attendais pas du tout.

lenslouvrelenshautdefranceartdecocité

Un Food Tour, mais pas que.  


Même si le repas du midi chez Cathy, nous a bien calé, manger et partager font partie de la culture régionale. Nous avons donc enchaîner notre exploration du centre-ville de Lens à l'aide d'une planche à déguster, et ses coupons. La planche à déguster est une formidable idée qui permet d'échanger avec des artisans passionnés, fins gourmets et fiers de leurs produits. Les commerçants vous accueillent avec le sourire, selon vos goûts ils vous proposent des gourmandises du terroir ou pas, mais elles sont toutes ancrées dans gastronomie locale. A vous,  le potjevleesch à la boucherie du centre, les goûts intenses du fromage chez Philippe Olivier  (dont l'un finira sous vide avant de filer au fond d'un bagage, pour sur une bonne table bordelaise), les notes élégantes d'une bonne bière ou d'un genièvre (et non geneviève comme disent les blogueuses parisiennes), où encore goûter un makotch (spécialité polonaise) à la pâtisserie Jeanson.
lensfoodtourlesensdelessentielfromagemaroilles

Au cours de mon Food Tour, j'ai certes rencontré des commerçants heureux, mais aussi des Lensois qui m'ont guidé pour trouver les boutiques partenaires, et au passage me gronder parce que mon sac était resté ouvert, et que ce n'était pas bien prudent. Ben oui voyons Chacha !

A mon retour au gîte, Solène m'a demandé si c'était normal que tout le souri ici, et soit gentille. Ben oui voyons Solène t'es à Lens !

Escalader un terril et prendre de la hauteur


Lenslossengohelleterriljumeaulouvrelens
Crédit Photo : Jeff
Sunset ou sunrise ? A l'unanimité, nous avons voté sunset. Alors que le soleil, nous avait accompagné toute la journée,  le coquin s'en est allé se planquer derrière la couche nuageuse au moment du départ pour notre ascension des terrils jumeaux de la base 11/19 ou nous avions rendez-vous avec le collectif des #blogueursHdF. Un collectif de blogueurs voyageurs qui aiment partager sur leur périple dans les Hauts de France, et ailleurs.

Le plat pays est très fière de ses 340 montagnes noires, alors observer celui-ci à 188 mètres au-dessus du niveau de la mer cela ne se refuse pas, et mérite un petit effort.  Libre d'accès, l'ascension se fait en suivant un chemin banalisé qu'on veillera a bien respecter. Le dernier tiers s'est fait en mode casse cou, a'le brène (dans le noir), mais à l'arrivée, le spectacle est grandiose.


Lenslossengohelleterriljumeaulouvrelens


lenslouvrelenshautdefranceloosengohelleterriljumeaux

Lenslywood, oui j'ai vue Lenslywood, toutes ces lumières de la ville à perte de vue, le terril jumeaux qui joue aux ombres chinoises comme le chevalet, Bollaert au loin. Magique, oui c'était magique, qui mérite bien un effort.  J'y suis allée à mon rythme, les pauses photos permettent de récupérer,avant de poursuivre sa route.  Mais la récompense au final est énorme.

Bon, le retour dans le noir à la lueur des lampes torches sur la dernière partie (le sommet) est franchement funky, mais en y allant doucement çà passe.

Mais une telle aventure ne pouvait pas se terminer comme çà, en super organisatrice, Flo nous a convié à un apéro bière fromage à la lueur des lampes torches. C'était parti pour une nouvelle tournée de dégustation de produits locaux, dont le Fort de Lens (à entendre les cris de surprise de mes complices sur son odeur, et sa puissance en bouche, j'ai préféré passer mon tour)  mais aussi de la bière Page24, et de la limonade.

Une soirée inoubliable, extraordinaire.

781 Petits soldats commémorent la grande guerre


woolwaronenotredamedelorettevimy


Après cette première journée, où il fût tant de fois évoquer les souffrances et les pertes subies pendant la 1ere guerre sur ces terres,  nous avons pris la direction du Canada en nous rendant au Mémorial National du Canada à Vimy, puis au Mémorial '14-18 où nous attendaient, entre autre,  les 781 petits soldats de l'œuvre participatives de Délit Maille. Dernièrement, ces 781 orphelins ont été proposés à l'adoption, et les sommes récoltées seront reversées aux associations qui viennent en aide aux familles victimes de la guerre à travers le monde. Un très beau geste de solidarité qui ne m'étonne pas des habitants de cette région.

Une matinée chargée d'émotions, comme si cela ne suffisait pas le vent était glacial, le ciel gris, l'atmosphère lourde.


woolwaronenotredamedelorettevimy

woolwaronenotredamedelorettevimy

woolwaronenotredamedelorettevimy

J'ai beaucoup de mal avec ses lieux, je suis trop sensible.  Voir tous ces noms à  Vimy sur cet immense mémorial, toutes ces familles qui ont perdu un mari, un père, un frère, ici on déplore les morts par dizaine de milliers dans chaque camp.  A Notre Dame de Lorette ceux sont 579 606 noms qui sont à jamais inscrits dans l'acier. Au Mémorial 14-18 sont exposés des milliers d'objets qui ont survécu à l'horreur, qui ont appartenu à ses hommes.


woolwaronenotredamedelorettevimy


woolwaronenotredamedelorettevimy
Crédit Photo :  Jeune & affamée

woolwaronenotredamedelorettevimy

woolwaronenotredamedelorettevimy

Le tourisme de mémoire est indispensable, nos enfants doivent savoir mais encore faut trouver les mots.

Hélène et Paulise ainsi que Tiphanya en parle très bien sur leur blog respectif, je pose ici deux liens très interressant.

Wool war One par 1916 Kilomères, le blog voyage qui aime l'histoire
Comprendre et transmettre l'histoire de la première guerre à nos enfants par Tiphanya du blog Avenue Reine Mathilde


woolwaronenotredamedelorettevimy

Après la pluie vient le soleil


Le temps de rejoindre Lens, le soleil était de nouveau parmi nous. 

Le temps était aussi venu de nous séparer, de rentrer chez nous, de quitter Lens avec pour ma part un autre regard sur cette ville. Une ville qui tout au long de son histoire a dû  faire face des évènements douloureux que ses habitants ont su transformer en une force. Je trouvais que : Un week-end à Lens entre passé et avenir faisait un super titre, tellement on sens ici une volonté de la part de tous de porter Lens vers le haut. 

meilleurpizzerialens

Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Rien ne se perd tout se transforme. Et à tous ceux qui disent qu'il n'y a rien à voir à Lens, je peux leur répondre qu'ils se trompent. Ses habitants ont trouvé le sens de l'essentiel, et il le partage avec leur coeur.

Je mets aussi ici un lien vers un très bel article de Cédric qui est venu à Lens cet été. Son billet m'a ému, et si vous avez encore un doute à l'idée de venir passer un week-end, ôù même ne serais ce qu'une journée à Lens, lisez ce billet Au nord, il n'y a pas que les Corons

infopratiquelens


Où dormir à Lens ?

  • L'Arbre, chambres et gîtes de charme, 85 bis rue Jean Jaurès Lens
www.les-chambres-de-larbre.fr

Un lieu sobre, une ambiance chaleureuse, un vrai cocoon. Ma chambre était située au rez-de-chaussée,  accessible aux personnes à mobilités réduites, elle était très fonctionnelle et spacieuse.
Tarif : 110 €/nuit pour 2, petit déjeuné inclus.

Où manger à Lens ?

  • La Loco, 6 place du Général De Gaulle Lens
Un resto frites bien accueillant qui se situe juste face à la gare de Lens.

  • Chez Cathy, 220 rue Paul Bert Lens, à proximité du Musée Louvre Lens et du Stade Bollaert
Un lieu simple mais qui sent bon la passation des bonnes choses, un accueil des plus souriant, et une addiction Léger au final
lenshautdefrancemuseedulouvrerestaurant
  • Oh Sapristi 15 rue Diderot Lens
T'as raison Flo, c'est la meilleure pizza du monde (je me demande si elle n'a pas des origines marseillaises aussi Flo), pizza entre 11 et 20€, même en pleine braderie elles sont faites à la minute, une caisson parfaitement maîtrisé, un vrai pâte ni trop épaisse, ni trop fine, ni trop cuite, ni trop cru. Un régal !
lenshautdefrancemuseedulouvre

Quoi faire à Lens  et dans les environs ?

  • Visiter le Louvre Lens 99 Rue Paul Bert Lens
Fermé le mardi, le 1er mai et 1er janvier, ainsi que le 25 décembre.
Ouvert de 10H à 19H
Tarif  plein 10 €
Tarif réduit (18-25 ans) 5€
Gratuit pour les moins de 18 ans
Visite guidée tous les jours à 15H : 6€/4€
Guide multimédia : 2€
Et parce que les enfants sont les bienvenus, livret jeux gratuits pour les familles
Suivez #louvreLens et #expoAmour, mais aussi #EnFranceALens sur les réseaux pour plus d'informations.
  • Visite guidée Art Déco au départ du Louvre Lens
Du 1er novembre au 31 mars, du mercredi au dimanche à 14H30, d'avril à octobre elle a lieu également le samedi
Durée :1H45, tarif 6 & 3 €/personne
réservation obligatoire
  • Food Tour propose par l'Office du Tourisme de Lens en partenariat avec les commerçants
Disponible auprès de l'Office du Tourisme de Lens
Tarif planche + degustation pour 1 personne : 24.50 €, pour 2 34.50€
  • Café rando le 11/19 accès par la rue de Bourgogne Loos en Gohelle
terrilcaferandoloosengohellelens


  • Découvrir les terrils avec La chaîne des terrils
Tous les dimanches du 1er avril au 30 octobre avec un guide conférencier
Rendez-vous à 14H au Louvre Lens
Tarif 9 & 6 €/pers

Où avec un guide nature et patrimoine, dans ce cas il vous faut vous rapprocher du CPE-CHAINE DES TERRILS. La programmation est visible sur leur site www.chainedesterrils.eu et/ou par téléphone au 03.21.28.17.28

N'oubliez pas vous êtes là pour observer la faune et la flore, on n'arrache pas les végétaux, on tient son chien en laisse, on ne jette rien, on emporte ses déchets, on reste sur le sentier balisé. Les terrils vous en remercie d'avance. 
  • Notre Dame de Lorette - grand site de la mémoire
Visité guidée tous les dimanches, rendez-vous à 15H devant la Nécropole
Tarif 6 & 3€/ pers - gratuit pour les moins de 18 ans



notredamedelorettemémorialvimylens


  • Mémorial 14-18 
102 rue Pasteur 62153 Souchez
Entrée libre

notredamedelorettemémorialvimylens


Merci à Flo de l'Office du tourisme de Lens Liévin sans qui tout cela n'aurait pas été possible. Merci à la tribu de #EnFranceAussi d'avoir traversé une partie de notre beau pays pour venir au pays des gueules noires, merci pour votre bonne humeur et vos partages sur les réseaux sociaux de vos découvertes. Merci aux blogueursHdF de nous avoir rejoint au café rando de la base 11/19 pour parler de notre belle région à nos convives.

Lens Lievin Tourisme
58 rue de la gare
62300 Lens
info@tourisme-lenslievin.fr
www.tourisme-lenslievin.fr




Et ils en dissent quoi de Lens les autres ?
Sabrina & Jean Marc nous l'as fait en 2 parties, part I part II (j'en ai des frissons)
Solène la Bordelaise du jour
Sophie & Jeff se souviennent avec émotions de la grande guerre
Paule Elise & Hélène sont In Love de Lens
Inés nous parle Amour Amour & Food tour  
Aurélie nous emmène sur les chemins du passé 

Un hérisson et des gourmandises voilà comment Tiphanya se souviens de Lens
Jeune et affamée a craqué pour l'histoire des corons, et ne dirais pas non a un autre Séjour chez nous
 

Commentaires

  1. Je ne me souviens pas de t'avoir demandé pourquoi les gens souriaient ou alors si, mais c'était une blague d'humour ;D
    Car dès les premières minutes dans la ville, j'ai compris pourquoi les Lensois avaient la banane (ou plutôt le maroilles).
    Merci pour l'organisation de ce très joli week-end & bravo pour ce bel article qui est une magnifique déclaration d'<3 à ta région.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es une coquine! Moi qui prends tout au 1er degrés je suis à la ramasse. Je l'ai prise super au sérieux ta remarque sur leur sourire (tu m'as dit çà au retour de ta sortie street art sous le pont quand on était au gîte avant de partir pour le terril,bref ...)

      Tu seras toujours la bienvenue dans les terres ch'ti, et me ferait un plaisir à t'y accompagner (si tu le souhaites)

      Supprimer
  2. très beau billet Chacha
    merci pour toute l'organisation de ce we

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci,j'ai simplement dit Oui à tout ce que nous a proposé Florence. Je n'ai joué que l'intermédiaire entre elle et le groupe

      Supprimer
  3. C'est super et très touchant de lire ton ressenti, toi qui connais si bien cette région. Pour nous qui avons découvert cette région par les lieux de mémoire, nous découvrons à chaque fois tellement de joie de vivre, de terroir et d'âme dans les Hauts-de-France... on adore. Merci d'en être une si convaincante ambassadrice ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dit que les clowns les plus rigolots sont les clowns les plus tristes dans la vie. Ici nous avons fait une force de notre passé, et accueillir avec le sourire et de la bienveillance c'est une façon de remercier les veillants touristes qui osent venir jusqu"à nous.

      Supprimer
  4. Encore une fois, j'ai adoré te lire. Me suis posée tranquilou, ai mentionné au préalable "NE PAS DÉRANGER JE LIS L'ARTICLE DE CHACHA!"
    "des cousins éloignés d'une cinquantaine de kilomètres" c'est bien vrai ça. Elle a eu raison Flo de te proposer ce blog trip et comme tu as bien fait d'accepter. Encore merci les filles pour cette organisation , votre joie de vivre typique des copains du Nord. Tu m'en veux as hein, si je continue de dire le Noooord.
    Cette farouche volonté de se projeter, d'aller de l'avant, et cet esprit de convivialité typique du Nord, tout est là et bien présent à chaque coin de rue.
    Juste un truc: Berk Enrico Macias J'aime pas! (désolée fallait que ça sorte)
    Je t'embrasse Chacha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas fan mais il me fallait une entrée en matière pour mon article.Je ne pouvais pas mettre que l'auteur de la danse des canards est originaire du nord, cela aurait fait encore moins sérieux.
      Ici ou sur ton blog, j'ai à chaque fois la chair de poule à te lire, tes mots sont des émotions à fleurs de peau c'est fou.

      Supprimer
  5. ta première visite au centre minier me dit bien aussi! Quelle bonne idée ce blogtrip! Ils ont tort les gens, Lens a plein de choses à offrir et les offre avec plaisir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve qu'ils devraient mettre en place une navette en le musée de Lewaerde et la base 11/19. Ca serait super top comme journée

      Supprimer
  6. une découverte très riche et très variée!

    RépondreSupprimer
  7. Oulala chacha, déjà Merci pour l'organisation de ce blogtrip fabuleux, merci pour cette belle rencontre avec En France Aussi, j'ai adoré te lire, tes mots si doux, si bien appropriés, c'était un plaisir cette lecture ! Nous serons un peu chauvin mais qu'est ce qu'elle est belle notre région :D Bien joué les citations et les chansons, un bon petit coup de peps dans l'article, c'était d'une lecture facile ! Et à quand tu veux pour une balade street art dans les rues de Lille ;)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour l'organisation fantastique.
    Mais je ne comprends pas comment tu as pu passer à côté de la dégustation du Fort de Lens. Tu te cherchais également une excuse pour être sûre d'y retourner ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas fan de fromage,je préfére les frites & les fricadelles

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Vous avez aimé au cours des 7 derniers jours

Top lecture sur le blog